19. Mes 30 piges

Publié le 6 Octobre 2019

Le weekend de mes trente ans, au mois de novembre 2012, je suis allé voir Orelsan et toute la bande jouer à Albert dans la Somme. Je n’étais pas sûr de pouvoir voir Orel car il n’était pas toujours aisé d’avoir accès aux loges et parfois, ils doivent quitter les lieux assez rapidement mais, dans le doute, j’avais mis deux bouteilles de champagne dans mon coffre de voiture. Après tout, trente piges, ça se fête ! J’ai donc regardé le concert, normalement, dans le public puis à la fin du concert, j’ai réussi à croiser Orelsan qui m’a emmené dans les loges pour nous offrir une bière. Alors qu’il s’absente pour aller signer quelques autographes, je suis resté avec Gringe et Skread. Gringe nous parlait pendant que Skread, comme toujours en mode « boulot » était concentré sur son ordinateur. Annonçant mon anniversaire approchant, Gringe demanda à Skread de me faire un cadeau. C’est ainsi que, environ un an avant la sortie de l’album « Orelsan et Gringe sont les casseurs Flowters », j’ai pu entendre la version de travail de « Stupide, stupide, stupide ». Bien sûr, entre temps, la version a beaucoup évolué et il ne reste plus grand-chose de cette première version à part le fameux « plus stupide que la stupidité » et, au final, cela rend cette version, que personne d’autre ou presque, n’aura entendu, unique. Suite à cette surprise, j’annonçais avoir deux bouteilles de champagne dans mon coffre. Gringe me fit alors passer par la sortie de service et je revenais quelques instants après avec les bouteilles. La salle commençant à fermer ses portes, Gringe me proposait d’aller ouvrir le champagne dans le bus de tournée. C’est ainsi que je me suis retrouvé dans le tour bus, assis en face de Gringe à faire péter le bouchon de champagne. Gringe en profita même pour faire une vidéo que je garde précieusement. Sacré souvenir.

Quelques instants après, nous étions rejoints par Skread, Dany Synthé et d’autres membres de l’équipe qui trinquèrent avec nous. Un peu plus tard, Orelsan et Ablaye arrivaient à leur tour et, bien que le départ devienne imminent, ils prirent le temps de boire un verre avec nous. Enfin, Orel car Ablaye ne buvant pas d’alcool, je crois, s’est rabattu sur un jus d’orange. Ne pouvant pas partir avec l’équipe, il fallait donc descendre du bus ! Je serais bien parti avec eux mais il fallait bien que je ramène ma voiture !

19. Mes 30 piges
19. Mes 30 piges
19. Mes 30 piges
19. Mes 30 piges
19. Mes 30 piges
19. Mes 30 piges
19. Mes 30 piges
19. Mes 30 piges
19. Mes 30 piges
19. Mes 30 piges

Rédigé par Gib

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article